Le géant américain de la distribution en ligne s'engage dans un secteur à très fort potentiel, la concurrence n'étant pas encore au rendez-vous.

Amazon a annoncé lundi qu'il allait commencer à vendre des bijoux et autres accessoires personnalisables fabriqués grâce à l'impression 3D. Une page dédiée sur son site américain permet d'acheter par exemple des boucles d'oreilles, des pendentifs ou des boutons de manchette, des figurines ou encore des étuis pour smartphone.

L'entreprise dit avoir pour l'instant un catalogue de plus de 200 objets imprimables à la demande, avec pour beaucoup la possibilité de choisir le matériau utilisé, la taille, la couleur...

"Une fois qu'un produit est personnalisé et que le consommateur a terminé la procédure de paiement, l'objet est imprimé en 3D à la demande par un fabricant et envoyé directement au consommateur", explique Amazon dans son communiqué.

Le français Sculpteo comme partenaire.

L'impression 3D existe depuis environ 25 ans, mais a gagné en popularité avec l'amélioration de sa technologie et une baisse de son coût à un niveau accessible pour les bricoleurs, les artistes et les entrepreneurs, ce qui suscite beaucoup d'espoirs de croissance.

Notons que parmi les fabricants partenaires d'Amazon figure la startup française Sculpteo. Les imprimantes peuvent permettre de fabriquer des figurines, des pièces d'échecs, des poignées, mais aussi des pièces industrielles comme des roulements à bille ou médicales comme des prothèses.

facebook

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies.